Articles

Le pouvoir adjudicateur ne peut imposer le recours aux moyens électroniques en cours de marché

Le pouvoir adjudicateur ne peut imposer le recours aux moyens électroniques en cours de marché

Le pouvoir adjudicateur ne peut imposer le recours aux moyens électroniques en cours de marché

27.12.2016 BE law

Le recours aux moyens électroniques pour le dépôt des demandes de participation ou des offres n’est permis que (i) si le pouvoir adjudicateur décide d’imposer ou d’autoriser le recours aux moyens électroniques et (ii) s’il est fait mention de cette décision, ainsi que les moyens électroniques et l’adresse électronique à utiliser, dans les documents de marché. En outre, le pouvoir adjudicateur doit garantir la confidentialité des offres, ainsi que l’inaccessibilité de leur contenu jusqu’aux date et heure fixées à cette fin.

Le FOREM a lancé un marché public de services juridiques de consultation et de représentation en justice, par procédure négociée avec publicité. Au terme de la phase de sélection qualitative, quatre candidats ont été sélectionnés, dont le requérant.

Par un courrier simple, la partie adverse a invité les candidats sélectionnés à remettre une offre par courrier, suivant les prescriptions du cahier spécial des charges. Par courriel, elle a exigé que les offres soient également communiquées par courriel, avant le 3 octobre 2016.

Le 30 septembre 2016, le requérant a envoyé son offre par courrier et par courriel. Le même jour, il a reçu un accusé de réception du courriel contenant son offre, indiquant que son message avait été lu. L’offre du requérant n’a toutefois pas été retenue.

Parmi les différents moyens soulevés, le requérant considérait que c’était à tort que la partie adverse avait exigé que l’offre du requérant lui parvienne également par courriel, alors que les documents de marché ne prévoyaient pas une telle possibilité et que rien ne permettait de s’assurer que la confidentialité des offres avait été garantie et qu’il n’avait pas été pris connaissance de son contenu avant l’expiration du délai prévu pour le dépôt.

Le Conseil d’Etat rappelle qu’en vertu des articles 6 et 52, §2, alinéa 1er, de l’arrêté royal du 15 juillet 2011 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs classiques, le pouvoir adjudicateur est tenu, pour chaque marché, de décider s’il impose, autorise ou interdit le recours aux moyens électroniques pour le dépôt des demandes de participation ou des offres. Cette décision, ainsi que les moyens électroniques et l’adresse électronique à utiliser, doivent être mentionnés dans les documents de marché. En l’absence de ces mentions, l’utilisation des moyens électroniques est interdite. En outre, des dispositions doivent être prises pour garantir la confidentialité des offres, ainsi que l’inaccessibilité de leur contenu jusqu’aux date et heure fixées à cette fin.

In casu, le Conseil d’Etat a suspendu la décision d’attribution car rien ne laissait penser, dans le dossier administratif, qu’« une décision conforme à l'article 52, § 2, alinéa 1er, (…) aurait été mentionnée dans les documents du marché, ni même qu'une telle décision aurait été prise par l'organe compétent de la partie adverse, de sorte que l'utilisation des moyens électroniques, pour l'introduction des offres, devait être tenue pour interdite, et non obligatoire (…). Il n'apparaît pas davantage (…) qu'auraient été prises les dispositions qui s'imposent pour garantir la confidentialité des offres, ainsi que l'inaccessibilité de leur contenu jusqu'aux date et heure fixées à cette fin ».

Lien : C.E. n° 236.938 du 27 décembre 2016

Related news

12.02.2020 NL law
Het oproepen en horen van getuigen in het bestuursrecht: hoe zit het ook al weer?

Short Reads - Het oproepen van getuigen en het horen daarvan ter zitting door de bestuursrechter heeft de Hoge Raad in zijn arrest van 15 november 2019 overzichtelijk in kaart gebracht. Dat arrest, dat door de belastingkamer in een bestuurlijke boetezaak is gewezen, is ook voor andere terreinen van het bestuursrecht van belang. Mede ook omdat het horen van getuigen buiten het fiscale bestuursrecht nog in de kinderschoenen staat. In dit bericht bespreken we daarom de mogelijkheden die er bestaan om getuigen te (laten) oproepen en hoe de bestuursrechter daarmee moet omgaan.

Read more

07.02.2020 BE law
Het finale Belgische ‘nationaal energie- en klimaatplan’ en de Belgische langetermijnstrategie: het geduld van de Commissie op de proef gesteld?

Articles - Op 31 december 2019 diende België, nog net op tijd, zijn definitieve nationaal energie- en klimaatplan (NEKP) in bij de Commissie. Het staat nu al vast dat het Belgische NEKP niet op applaus zal worden onthaald door de Commissie. Verder laat ook de Belgische langetermijnstrategie op zich wachten. Wat zijn de gevolgen?

Read more

12.02.2020 NL law
Omgevingsrecht en mobiliteit: hoe werkt het afwijken van parkeernormen in bestemmingsplannen?

Short Reads - Op grond van artikel 3.1.2, tweede lid, Bro kan een bestemmingsplan ten behoeve van een goede ruimtelijke ordening regels bevatten waarvan de uitleg bij de uitoefening van een daarbij aangegeven bevoegdheid afhankelijk wordt gesteld van beleidsregels. Van deze mogelijkheid maken gemeenteraden in hun bestemmingsplannen vaak gebruik als het gaat om parkeernormen

Read more

06.02.2020 BE law
“Eindelijk” een modernisering van het goederenrecht: de praktische impact op de juridische structurering van vastgoedprojecten

Articles - De juridische structurering van vastgoedprojecten verloopt vandaag nog steeds langs de krijtlijnen zoals in 1804 uiteengezet door de Napoleontische wetgever in het Burgerlijk Wetboek, aangevuld met bijzondere wetten (waarvan best gekend de wetten van 10 januari 1824 over het recht van opstal en het recht van erfpacht, resp. “Opstalwet” en “Erfpachtwet”). Thans – bijna 200 jaar later –  is een nieuw Burgerlijk Wetboek in opmaak.

Read more

12.02.2020 NL law
Van inspraakverordening naar participatieverordening op decentraal niveau

Short Reads - De regering stelt voor om de reikwijdte van de decentrale inspraakverordeningen te vergroten naar de uitvoering en evaluatie van decentraal beleid. Dat staat in een conceptwetsvoorstel dat op 9 december 2019 ter internetconsultatie is voorgelegd. Het conceptwetsvoorstel beoogt een wijziging van onder meer de Gemeentewet, de Provinciewet en de Waterschapswet.

Read more

This website uses cookies. Some of these cookies are essential for the technical functioning of our website and you cannot disable these cookies if you want to read our website. We also use functional cookies to ensure the website functions properly and analytical cookies to personalise content and to analyse our traffic. You can either accept or refuse these functional and analytical cookies.

Privacy – en cookieverklaring