Articles

Quelles démarches lors d’une modification sur une installation classée ?

Quelles démarches effectuer lors d’une modification sur une installat

Quelles démarches lors d’une modification sur une installation classée ?

18.09.2017 BE law

En Région wallonne et en Région bruxelloise, les démarches ne sont pas les mêmes lorsque l’on envisage de modifier ou d’étendre l’installation classée que l’on exploite. En Wallonie, la modification fera l’objet d’une demande de nouveau permis d’environnement ou sera simplement inscrite dans un registre par l’exploitant. A Bruxelles, la modification devra faire l’objet d’une notification préalable auprès du collège des bourgmestre et échevins ou de l’IBGE, qui décidera si l’introduction d’une demande de nouveau permis d’environnement est nécessaire.  

Dans la pratique, les entreprises qui exploitent des installations classées sont souvent amenées à apporter des changements à leur exploitation au fil du temps : elles souhaitent, par exemple, augmenter la capacité ou la puissance de l’une ou l’autre installation ou en ajouter une nouvelle. Dans ce cadre, la question se pose alors des démarches à entreprendre afin de ne pas se trouver en situation d’infraction par rapport au permis d’environnement existant et à la législation en vigueur.

En Région wallonne

L’article 10, § 1er, 2° du décret du 11 mars 1999 relatif au permis d’environnement prévoit qu’un nouveau permis d’environnement est nécessaire en cas de transformation ou d'extension d'un établissement de classe 1 ou de classe 2 :

  1. lorsqu'elle entraîne l'application d'une nouvelle rubrique de classement autre que de classe 3
  2. lorsqu'elle est de nature à aggraver directement ou indirectement des dangers, nuisances ou inconvénients à l'égard de l'homme ou de l'environnement
  3. ou lorsqu'elle fait atteindre les seuils de capacité fixés par le Gouvernement.

Pour les points a) et c), il s’agirait, par exemple, respectivement :

  • d’une imprimerie de journaux lorsque la quantité d’encre utilisée passe d’un montant supérieur à 100 litres/jour ou inférieur ou égal à 500 litres/jour (rubrique 22.21.02 – classe 2) à un montant supérieur à 500 litres/jour (rubrique 22.21.03 – classe 1),
  • et d’une installation d'incinération des déchets lorsqu’elle traite des déchets non dangereux avec une capacité supérieure à 3 tonnes par heure ou lorsqu’elle traite des déchets dangereux avec une capacité supérieure à 10 tonnes par jour.

L’aggravation des dangers, nuisances ou inconvénients repose, quant à elle, sur une appréciation in concreto de la situation, il faudra tenir compte de la localisation de l’établissement, du voisinage, de la configuration des lieux, de l’importance de la modification, des conditions imposées dans le permis initial. Il est donc difficile d’en donner un exemple concret.

L’article 10, § 2 précise que les transformations ou extensions d’un établissement de classe 1 ou 2, qui ne nécessitent pas de nouvelle demande de permis d’environnement (conformément au § 1er), mais qui affectent  le descriptif ou les plans annexés au permis, doivent être consignées dans un registre par l’exploitant. 

L’exploitant est tenu d’envoyer chaque année une copie de la liste des transformations ou extensions de l'établissement intervenues au fonctionnaire technique et au collège des bourgmestre et échevins de la commune (article 110 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 relatif à la procédure et à diverses mesures d'exécution du décret du 11 mars 1999 relatif au permis d'environnement). A cette occasion, l’une de ces autorités pourrait requérir qu’un nouveau permis d’environnement soit demandé, si elle devait considérer que la transformation effectuée aggrave, en réalité, les dangers nuisances ou inconvénients à l’égard de l’homme ou de l’environnement (ou qu’elle implique l’application d’une nouvelle rubrique de classement). 

Si l’application d’une nouvelle rubrique ou le dépassement d’un seuil de capacité est facilement identifiable par l’exploitant, l’aggravation des dangers, nuisances ou inconvénients repose sur une appréciation foncièrement subjective. La prudence sera donc de mise.

L’article 10 s’applique de la même manière à une installation qui serait couverte par un permis unique, à quelques nuances près. En fonction de son impact sur le volet urbanistique et/ou environnemental, la modification pourrait impliquer l’introduction d’une demande de permis unique.  

En Région bruxelloise

L’article 7bis de l’ordonnance du 5 juin 1999 relative au permis d’environnement prévoit que préalablement à toute transformation ou extension d'une installation autorisée par un permis d'environnement, ou de plusieurs installations formant ou non une unité technique et géographique d'exploitation autorisées par un permis d'environnement, l'exploitant notifie son intention au collège des bourgmestre et échevins si le permis, ainsi que la transformation ou l'extension, portent sur une ou des installations de classe II ou de classe III, à l'exclusion des permis visés à l'article 14 ou à l'IBGE dans tous les autres cas. 

L'autorité dispose alors d’un délai de 30 jours pour déterminer si une demande de permis doit être introduite, si les conditions du permis doivent être modifiées, ou si l'exploitant peut procéder à la transformation ou à l'extension. A défaut de recevoir une telle décision dans ce délai, l'exploitant peut procéder à la transformation ou à l'extension (sauf s’il s’agit de la mise en exploitation d'une ou de plusieurs installations de classe IA ou IB, auquel cas une demande de permis d'environnement doit être introduite).

L'autorité impose l'introduction d'une demande de permis :

  • si la transformation ou l'extension entraîne l'application d'une rubrique d'une classe supérieure par rapport à celle du permis initial,
  • ou est de nature à aggraver substantiellement les nuisances ou inconvénients de la ou des installations couvertes par le permis.

L'autorité peut également décider que les conditions d'exploitation du permis doivent être modifiées si la transformation, l'extension ou la remise en exploitation sont de nature à aggraver de manière non substantielle les nuisances ou inconvénients générés par l'exploitation de l'installation couverte par le permis.

Team

Related news

17.07.2018 NL law
Doelstelling windenergie van 6.000 MW op land zal niet in 2020 worden gehaald, maar de minister is optimistisch

Articles - Uit de Monitor Wind op Land 2017 en het Plan van Aanpak Windenergie op land 2018 blijkt de voortgang van de doelstelling om in 2020 6.000 MW aan opgesteld vermogen windenergie op land te hebben. Er wordt weliswaar meer windenergie opgewekt, maar de doelstelling in 2020 wordt waarschijnlijk niet gehaald. Wij bespreken de knelpunten en hoe nu verder.

Read more

11.07.2018 NL law
Bestuursrechtelijke rechtsbescherming jegens private aanbieders

Articles - De overheid besteedt de uitvoering van Awb-besluiten geregeld uit aan private rechtspersonen. Zo staat momenteel volop in de belangstelling de uitbesteding aan private zorgaanbieders van de feitelijke uitvoering van een algemene voorziening of maatwerkvoorziening op grond van de Wet maatschappelijke ondersteuning 2015.

Read more

17.07.2018 EU law
Proposal for the main features of the Climate Agreement published

Articles - After four months of negotiations involving approximately 100 parties, the proposal for the main features of the Climate Agreement (voorstel voor hoofdlijnen van een Klimaatakkoord – the "Proposal") was published on 10 July 2018. This blog outlines the background of the current negotiations in respect of the Climate Agreement in the Netherlands and describes several measures included in the Proposal.

Read more

10.07.2018 NL law
Wijziging van de ladder voor duurzame verstedelijking, hoeveel treden worden er werkelijk genomen?

Articles - De realisatie van een bedrijf zal vaak als nieuwe stedelijke ontwikkeling kwalificeren. In dat geval moet aan de ladder voor duurzame verstedelijking worden voldaan (de Ladder). Kort samengevat onderzoekt het bevoegd gezag (in de praktijk laat het bevoegd gezag dit onderzoeken) bij het aflopen van de Ladder of er wel behoefte is aan het nieuwe bedrijf. Dit past binnen het vaak gehoorde credo “niet bouwen voor leegstand”.

Read more

16.07.2018 BE law
Le Plan Régional de Développement Durable, qui fixe les objectifs et priorités de développement de la Région de Bruxelles-Capitale à moyen et à long terme, est adopté

Articles - Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a adopté, le 12 juillet 2018, le Plan Régional de Développement Durable, qui remplace le Plan Régional de Développement du 12 septembre 2002 et définit la vision territoriale de la Région, aux horizons 2025 et 2040.

Read more

10.07.2018 EU law
Hof van Justitie EU oordeelt over reikwijdte 'beroepsgeheim' financiële toezichthouders voor bedrijfsgegevens

Articles - In een arrest van 19 juni 2018 oordeelt de Grote kamer van het Hof van Justitie EU over de reikwijdte van het 'beroepsgeheim' van financiële toezichthouders voor bedrijfsgegevens. Het hof oordeelt dat de informatie die zich in het toezichtsdossier bevindt niet onvoorwaardelijk vertrouwelijk van aard is en bijgevolg onder het beroepsgeheim van de toezichthouder valt. Gegevens die mogelijk commerciële geheimen zijn geweest, worden in beginsel geacht niet meer actueel en dus niet langer geheim te zijn, wanneer die gegevens ten minste vijf jaar oud zijn.

Read more

Our website uses cookies: third party analytics cookies to best adapt our website to your needs & cookies to enable social media functionalities. For more information on the use of cookies, please check our Privacy and Cookie Policy. Please note that you can change your cookie opt-ins at any time via your browser settings.

Privacy – en cookieverklaring