Short Reads

Pensions complémentaires: la garantie de rendement devient variable à partir du 1er janvier 2016

Pensions complémentaires: la garantie de rendement devient variable à partir du 1er janvier 2016

Pensions complémentaires: la garantie de rendement devient variable à partir du 1er janvier 2016

05.02.2016 BE law

Environ 70 pour cent des travailleurs du secteur privé bénéficient d’une pension complémentaire, le dénommé « deuxième pilier ».

Also available in Dutch

Le deuxième pilier consiste en une assurance de groupe qui est proposée par l’employeur et qui est exécutée par un assureur ou une institution de retraite professionnelle (anciennement fonds de pension). La pension complémentaire est financée, en tout et en partie, par l’employeur et, en partie, par le travailleur. Ce système d’ « épargne » qui permet de diminuer la différence entre le dernier salaire et la pension légale, est fiscalement avantageux pour l’employeur et le salarié car il est moins imposable que la rémunération et offre un rendement garanti.

Dans le système en place jusqu’au 31 décembre 2015, le taux d’intérêt garanti s’élevait à 3,75% pour les contributions personnelles et à 3,25% pour les contributions patronales.

Dans le contexte économique actuel, les assureurs et les institutions de retraite professionnelle ne peuvent plus offrir un tel niveau de rendement. C’est à l’employeur qu’il incombe de combler l’écart entre le rendement réel (en ce moment environ 1,5%) et le rendement à garantir. Cette situation a généré une certaine réticence les derniers mois de la part des employeurs de proposer une assurance-groupe à leurs travailleurs.

Après de longs mois de discussions, les partenaires sociaux réunis au sein du Groupe des 10 sont parvenus à un accord sur le sujet. Le nouveau taux de rendement qui s’applique aux contributions patronales et personnelles, sera aligné sur un pourcentage de la moyenne des derniers 24 mois des rendements des obligations linéaires de l’Etat belge à 10 ans. Le taux d’intérêt sera applicable annuellement au 1er janvier et ne peut être inférieur à 1,75% ni supérieur à 3,75%.

En cas de modification du taux d’intérêt, le nouveau taux d’intérêt sera appliqué selon la méthode la plus proche de celle appliquée par l’assureur ou par l’institution de retraite professionnelle. Si un certain taux est garanti sur les réserves acquises, le nouveau taux de rendement ne sera d’application qu’aux primes futures (p.ex. branche 21). S’il n’y a pas d’obligation de résultats mais une obligation de moyens, le nouveau taux de rendement ne sera pas seulement d’application sur les primes futures mais également sur les réserves acquises (p.ex. Fonds de pension). La FSMA a publié le taux applicable à partir du 1er janvier 2016 ; celui-ci est fixé à 1,75 %.

(Loi du 18 décembre 2015 visant à garantir la pérennité et le caractère social des pensions complémentaires et visant à renforcer le caractère complémentaire par rapport aux pensions de retraite, M.B. 24 décembre 2015).

Team

Related news

07.01.2019 NL law
De redelijke grond: rechtsfeit of rechtsgrond?

Articles - Op 16 februari 2018 wees de Hoge Raad twee beschikkingen (ECLI:NL:HR:2018:182 en ECLI:NL:HR:2018:220), waarin de toepasselijkheid van de wettelijke bewijsregels bij ontbindingszaken aan bod kwam. In beide beschikkingen heeft de Hoge Raad uitspraak gedaan over de wijze waarop dient te worden vastgesteld of sprake is van een redelijke grond zoals bedoeld in artikel 7:669 lid 3 onder c t/m h BW (de ‘redelijke gronden’).

Read more

15.01.2019 NL law
De verplichte deelneming in bedrijfstakpensioenfondsen: wel of geen voorrangsregel in de betekenis van artikel 9 Rome I?

Articles - In deze bijdrage staat een actueel en belangrijk pensioenvraagstuk centraal. Dit vraagstuk ligt op het snijvlak tussen pensioen en internationaal privaatrecht. Het gaat om een nadere verkenning van de vraag of de verplichtstelling van de Wet Bpf kwalificeert als een regel van bijzonder dwingend recht als bedoeld in artikel 9 van Rome I.

Read more

01.11.2018 NL law
Overgangspremie VPL geen onderdeel van bezoldiging WNT nu bestuurder geen gebruik kan maken van vroegpensioen

Articles - In deze annotatie bij de uitspraak van de Rechtbank Midden-Nederland op 13 augustus 2018 gaat Astrid Helstone op de vraag welke maatstaf moet worden aangelegd voor het wel of niet meerekenen van een looncomponent of afdracht van premies voor het wettelijk bezoldigingsmaximum onder de Wet normering topinkomens (WNT): is relevant of de topfunctionaris uiteindelijk wel of geen voordeel geniet? In geschil is hier de overgangspremie VPL.

Read more

Our website uses cookies: third party analytics cookies to best adapt our website to your needs & cookies to enable social media functionalities. For more information on the use of cookies, please check our Privacy and Cookie Policy. Please note that you can change your cookie opt-ins at any time via your browser settings.

Privacy – en cookieverklaring