Short Reads

Potpourri I en quelques mots

Potpourri I en quelques mots

Potpourri I en quelques mots

22.10.2015 BE law

En mars 2015, le ministre de la Justice, Koen Geens, a présenté son Plan Justice, dont l’objectif est de « rendre la justice plus efficace et plus équitable ». Dans le cadre de ce plan, la première loi visant à réaliser cet objectif a été publiée aujourd’hui.

Also available in Dutch

La plus grande nouveauté introduite par cette loi « modifiant le droit de la procédure civile et portant des dispositions diverses en matière de justice », également appelée « Pot-pourri I », est un nouveau mécanisme pour le recouvrement de dettes d’argent non contestées.

Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu des mesures les plus importantes.

1. Un nouveau chapitre « Recouvrement de dettes d’argent non contestées » est ajouté dans le Code judiciaire. Ce nouveau système de recouvrement entrera en vigueur le 1er septembre 2017 au plus tard. Le but est de diminuer la charge de travail des tribunaux par la création d’une « procédure administrative » ou « extrajudiciaire ». Dorénavant, l’huissier pourra, à la demande de l’avocat du créancier, procéder au recouvrement de dettes d’argent non contestées. Il convient souligner que cette procédure est uniquement mise à disposition des créanciers et des débiteurs professionnels. Les dettes des autorités publiques et des particuliers n’entrent dont pas en considération. Outre les frais de recouvrement de l’huissier, la loi impose un maximum de 10 % du montant principal pour les indemnités supplémentaires recouvrables sous la forme d’un intérêt et d’une clause pénale. Cette restriction semble ne pas s’appliquer à l’indemnité forfaitaire de 40 euros pour les propres frais de recouvrement au sens de la loi concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales. Aucune indemnité de procédure n’est évidemment due, étant donné qu’il ne s’agit pas d’une procédure judiciaire.

La manière dont ce recouvrement s’effectue est expliqué ci-après dans les grandes lignes. Après la signification d’une sommation de payer, le débiteur peut, dans le mois, payer la dette, demander des facilités de paiement ou contester la dette de façon motivée. Si la dette est payée ou contestée, la procédure de recouvrement arrête. En cas de contestation il est toujours possible pour le créancier de procéder au recouvrement judiciaire de la dette. Si, après sommation, le débiteur ne paie toujours pas la dette ou ne la conteste pas de manière motivée, ne demande pas non plus des facilités de paiement ou ne les respecte pas, l’huissier de justice établira, au plus tôt huit jours après l’expiration du mois concerné, un procès-verbal de non-contestation. Celui-ci constitue un titre exécutoire après déclaration de la force exécutoire par un magistrat de contrôle au sein de la Chambre nationale des huissiers de justice. Ainsi, le créancier obtient, dans un laps de temps restreint, un titre exécutoire et évite une procédure plus onéreuse. L’effet suspensif de l’appel est supprimé et chaque jugement définitif est désormais exécutoire par provision, sauf disposition contraire dans la loi. Le juge peut toutefois en décider autrement par une motivation particulière. Ceci étant, l’effet suspensif de l’opposition demeure quant à lui inchangé. La raison en est que le devoir de contrôle incombant au juge est, par défaut, limité dorénavant à ce qui touche à l’ordre public. Les modifications apportées aux règles concernant le caractère exécutoire s’appliquent aux affaires qui sont introduites dès le jour d’entrée en vigueur de la loi.

2. Les décisions avant dire droit sont ajoutées à la liste des décisions judiciaires qui ne sont pas susceptibles d’un appel immédiat. Cependant, en imposant qu’aucune mesure d’instruction ne peut être ordonnée avant que la demande ne soit déclarée recevable, le législateur ouvre malgré tout la porte à un appel immédiat. Après l’entrée en vigueur de la loi, cette modification législative s’appliquera d’emblée à tous les litiges en cours

3. Afin de diminuer la charge de travail des tribunaux, un certain nombre de mesures supplémentaires sont prévues. Ainsi, le juge unique deviendra la norme dans des affaires civiles et pénales (à quelques exceptions près). Les conclusions devront suivre une structure fixée par la loi. Enfin, le juge ne devra pas répondre aux moyens qui ne respectent pas ladite structure. 

 

Team

Related news

08.07.2020 NL law
Dutch State breached duty of care in providing information to victims and surviving relatives of plane crash

Short Reads - Earlier this year, the District Court in The Hague ruled that the Dutch State is liable vis-à-vis the victims and surviving relatives of a 1992 plane crash in Faro, Portugal. The State was found liable because it is responsible for the information provided by the Dutch Aviation Safety Board (a government agency) to the victims and surviving relatives. This information, on the causes of the crash was deemed by the court to be incorrect and incomplete.

Read more

02.07.2020 NL law
Aansprakelijkheid van de Staat bij vliegtuigcrash in Faro

Articles - In haar uitspraak van 8 januari 2020 oordeelde Rechtbank Den Haag dat de Nederlandse Staat onrechtmatig heeft gehandeld jegens de slachtoffers en nabestaanden van de vliegramp in Faro (Portugal) in 1992, waarbij een Nederlands toestel was betrokken. De onrechtmatigheid is gelegen in onjuiste dan wel onvolledige informatieverstrekking over de oorzaken van deze vliegramp door de toenmalige Raad voor de Luchtvaart, inmiddels opgegaan in de Onderzoeksraad voor Veiligheid (‘Raad’). 

Read more

07.07.2020 NL law
Actualiteiten bescherming Nederlandse ondernemingen

Short Reads - Het afgelopen half jaar zijn er verschillende ontwikkelingen geweest op het gebied van bescherming van Nederlandse ondernemingen. COVID-19 zorgde daarbij voor een stroomversnelling. De verslechterde economische situatie als gevolg van COVID-19 maakt dat ondernemingen sneller bloot kunnen komen te staan aan ongewenste overnames of investeringen. Het Kabinet biedt ondernemingen handvatten ter bescherming tegen ongewenste overnames en investeringen als de nationale veiligheid in het geding komt.

Read more

27.05.2020 NL law
Accountants advising in real estate transactions: be aware of penalties in mortgage deeds

Short Reads - The Court of Appeal of Arnhem-Leeuwarden ruled on 3 March 2020 that an accountant did not properly advise her client with respect to a sale of real estate (ECLI:NL:GHARL:2020:1875). In her research concerning the consequences of the sale, the accountant had failed to properly review the contracts between the seller and the financier of the real estate. The accountant had therefore acted unlawfully.

Read more

07.07.2020 NL law
UBO-register starts on 27 September 2020

Short Reads - It was announced on 7 July that the UBO register will go live on 27 September 2020. The Act on the implementation of the UBO register ("Implementation Act") and the corresponding decree of entry into force have each been published today in the Bulletin of Acts and Decrees. The Act will (partially) enter into force on 8 July 2020, and concerns the obligation for legal entities to collect and maintain information about their UBOs and the obligation for foundations to maintain benefits of 25 percent or less.

Read more