Articles

Adoption par le Parlement européen des nouvelles directives en matière de marchés public

Adoption par le Parlement européen des nouvelles directives en matière de marchés public

Adoption par le Parlement européen des nouvelles directives en matière de marchés public

15.01.2014 BE law

Le 15 janvier 2014, le Parlement européen a adopté le paquet législatif concernant la modernisation des directives européennes en matière de marchés publics. De nouvelles directives remplacent les directives actuelles 2004/18 (secteurs classiques) et 2004/17 (secteurs spéciaux) ; le paquet législatif comprend par ailleurs une nouvelle directive réglant l’attribution des concessions. 

Also available in Dutch

À travers cette réforme, l’Union européenne espère non seulement renforcer l'efficacité et l'efficience des marchés publics, mais également permettre aux adjudicateurs de mieux utiliser l'instrument des marchés publics au soutien d'objectifs sociétaux communs (notamment sur le plan de l’environnement, de l’innovation, de l’emploi et de l’inclusion sociale).

1. Directives marchés publics

Les nouvelles directives en matière de marchés publics modifient, à bien des égards, les règles actuelles sans toutefois toucher aux principes de bases. Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • l’abolition de la distinction entre les services II.A (services prioritaires) et les services II.B (services non prioritaires) et la création d’un régime spécial pour les services sociaux et autres services spécifiques ;
  • l’introduction d’une nouvelle procédure d’attribution, à savoir « le partenariat d'innovation », l’assouplissement des motifs de recours à la procédure négociée avec publicité et au dialogue compétitif ;
  • l’introduction d’un régime d’adjudication plus souple pour les autorités régionales et locales ;
  • l’extension de l’utilisation des moyens de communication électronique au cours de la procédure de passation de marché ;
  • la modernisation des procédures par une réduction des délais et un assouplissement de la distinction entre les critères de sélection et d’attribution ;
  • la simplification de l’accès aux marchés publics des PME par une réduction des charges administratives et l’incitation à diviser les marchés en lots distincts ;
  • la facilitation d’un meilleur usage qualitatif de la commande publique par une amélioration de la prise en compte des critères sociaux et environnementaux. De cette manière, non seulement le prix, mais également les facteurs sociaux et le potentiel d’innovation pourront jouer un rôle ;
  • l’obligation pour les États membres de constituer un organe de surveillance chargé entre autres de surveiller l’application des règles relatives aux marchés publics et de signaler les violations de ces règles à la juridiction compétente.

2. Directive sur les concessions

Jusqu’à présent, les directives actuelles ne s’appliquaient qu’aux concessions de travaux publics. La nouvelle directive sur les concessions contient, quant à elle, une réglementation applicable tant aux concessions de travaux qu’aux concessions de services dont la valeur se situe au-dessus du seuil de 5 millions d’euros. La directive impose une série de garanties procédurales qui visent à ce que la procédure d’attribution se déroule de manière honnête et transparente. Il incombe aux États membres de compléter et de développer davantage ces dispositions minimales s’ils l’estiment opportun.
La réglementation s’applique aux contrats de concession de travaux et services, et ce tant dans les secteurs classiques que spéciaux. Certaines concessions sont exclues du champ d’application de cette directive, notamment celles relevant du domaine de la communication électronique et de l’approvisionnement d’eau.  

  

3. Entrée en vigueur et transposition

Vous ne devez pas, dès à présent, vous dépêcher pour suivre toute une série de séminaires sur la nouvelle réglementation et décortiquer l’ensemble des textes y afférents. 
En effet, la Belgique a encore 24 mois devant elle (après la publication au Journal officiel de l’Union européenne) pour adapter sa réglementation en matière de marchés publics aux nouvelles directives. Même si la transposition pourrait être réalisée avant ce délai, l’on s’attend à ce que le législateur belge prenne le temps nécessaire à cet égard.
Les pouvoirs adjudicateurs et les entreprises sont du reste toujours à un stade d’adaptation suite à la  transposition de la précédente directive relative aux marchés publics, laquelle est seulement entrée en vigueur le 1er juillet 2013.
Comme par le passé, nous vous enverrons une invitation en temps utile pour assister à nos séminaires (gratuits) durant lesquels nous vous expliquerons les grands principes de la nouvelle réglementation et sa transposition en droit belge.  

Team

Related news

07.11.2019 NL law
Symposium 'From Stint to Fipronil: a compensation fund for victims of energetic government intervention in crisis situations

Seminar - Stibbe is organising a symposium in Amsterdam on Thursday 7 November entitled 'From Stint to Fipronil: a compensation fund for victims of energetic government intervention in crisis situations'. During this symposium, Stibbe lawyer Tijn Kortmann and Prof. Pieter van Vollenhoven, alongside other experts,  will speak about the compensation fund which, according to van Vollenhoven, injured parties should be able to call upon if a decision by the government turns out to be too drastic.

Read more

14.10.2019 NL law
Kamerdebat over digitalisering van de overheid: aandacht voor bescherming burger vereist

Short Reads - Op 24 september 2019 zijn er vier moties in stemming gebracht én aangenomen door de Tweede Kamer. De moties hebben als gemeenschappelijke deler dat ze in het teken staan van de steeds groter wordende digitalisering bij de overheid. Het achterliggende doel van de moties is dat de burger voldoende beschermd moet worden tegen deze digitalisering.

Read more

15.10.2019 NL law
Een nieuwe uittredingsregeling voor gemeenschappelijke regelingen

Short Reads - Op 26 augustus 2019 is de internetconsultatie gestart van een wetsvoorstel dat de Wet gemeenschappelijke regelingen (Wgr) wijzigt. Het wetsvoorstel heeft als doel de democratische legitimiteit van gemeenschappelijke regelingen te versterken. In een eerder bericht gingen wij al in op eerdere initiatieven om de Wgr te wijzigen en op de in het wetsvoorstel voorgestelde maatregelen, waarbij zeggenschap over de begroting werd uitgelicht

Read more

08.10.2019 NL law
Annotatie bij ABRvS 26 juni 2019, waarin de Afdeling een vereniging als belanghebbende aanmerkt

Short Reads - Op 26 juni 2019 heeft de Afdeling twee uitspraken gedaan over de vraag of een vereniging die opkomt voor werknemers als belanghebbende als in artikel 1:2, derde lid, Awb kan worden aangemerkt. De Afdeling oordeelde dat medewerkers in beginsel niet als belanghebbende kunnen worden aangemerkt. Maar in tegenstelling tot de rechtbanken van Amsterdam en Limburg, oordeelde de Afdeling ook dat een uitzondering hierop kan worden gemaakt. 

Read more

15.10.2019 BE law
Avis du Maître architecte et organisation d’une réunion de projet. De nouvelles étapes préalables à la demande de permis d’urbanisme.

Articles - Une des nouveautés de la réforme du CoBAT adoptée le 30 novembre 2017, publiée au Moniteur belge le 20 avril 2018 et entrée en vigueur le 1er septembre 2019 (pour ce qui concerne les demandes de permis d’urbanisme) porte sur la création de deux nouvelles étapes préalables à l’introduction d’une demande de permis d’urbanisme : l’obtention de l’avis du Maître architecte, d’une part, et l’organisation d’une réunion de projet, d’autre part. 

Read more

08.10.2019 NL law
De Afdeling herhaalt haar jurisprudentie: bij een 'verdachte' rechtspersoon komt het zwijgrecht in beginsel alleen toe aan de bestuurders van die rechtspersoon

Articles - De uitspraak van 21 augustus 2019 (ECLI:NL:RVS:2019:2801) betreft werknemers van een asbestverwijderingsbedrijf die bezig zijn met werkzaamheden in een pand. Na een melding van het asbestverwijderingsbedrijf zelf, vindt een inspectie plaats. Na een gesprek met de werknemers constateert de inspecteur dat sloopwerkzaamheden worden verricht, terwijl er in het pand asbesthoudende materialen zijn die nog niet zijn verwijderd. Het bedrijf krijgt om die reden een boete op grond van artikel 4.48a lid 1 Arbobesluit.

Read more

Our website uses functional cookies for the functioning of the website and analytic cookies that enable us to generate aggregated visitor data. We also use other cookies, such as third party tracking cookies - please indicate whether you agree to the use of these other cookies:

Privacy – en cookieverklaring