umraniye escort pendik escort
maderba.com
implant
olabahis
canli poker siteleri meritslot oleybet giris adresi betgaranti
escort antalya
istanbul escort
sirinevler escort
antalya eskort bayan
brazzers
sikis
Articles

Secrets d’affaires et anciens employes

Secrets d’affaires et anciens employes

Secrets d’affaires et anciens employes

30.07.2019 BE law

Un problème qui se pose souvent lors du départ de travailleurs réside dans le savoir-faire qu’ils ont accumulé au sein de l’entreprise et qu’ils emportent avec eux dans une nouvelle entreprise. Dans quelle mesure ce savoir-faire peut-il être utilisé ?  

La Cour d’appel de Gand a estimé qu’en droit belge, les secrets d’affaires ne bénéficient que d’une « protection limitée ».1 La Cour rappelle le principe prévoyant la libre concurrence ainsi que son corollaire, à savoir la liberté de copie.

La Cour d’appel en déduit ce qui suit :

« un ancien travailleur a, en principe, le droit de s’installer comme indépendant et de faire concurrence à son ancien employeur. À cet égard, il ne peut lui être interdit de mettre en pratique ce qu’il a appris lors de formations, d’utiliser ses connaissances professionnelles et de recourir à l’expérience acquise auprès de son ancien employeur » (traduction libre).

Il ressort de l’arrêt que la Cour d’appel a examiné minutieusement diverses indications selon lesquelles l’ancien travailleur aurait utilisé, de façon illégale, des affaires protégées. À cet égard, la Cour estime que :

« pendant et par son emploi, son autoapprentissage et sa formation continue, XXX a acquis un ensemble spécifique/unique d’idées et de compétences liées à la réalisation de peintures notamment. Une telle expérience professionnelle ne peut bénéficier d’une protection » (traduction libre).

De plus, la Cour d’appel considère, sur la base d’autres éléments, qu’il existait malgré tout des indications prouvant que certains éléments dans le nouveau produit ou procédé de l’ancien travailleur étaient différents de ceux utilisés chez son ancien employeur.

Il est également intéressant de rappeler qu’au début du litige, l’ancien employeur avait obtenu, par requête unilatérale, la désignation d’un expert afin qu’il examine divers documents et fasse des constatations. Cette ordonnance a été confirmée en tierce opposition. Néanmoins, en appel, il a été jugé que la nomination de l’expert pouvaient être assimilées à une «fishing expedition» (traduction libre) et que la mesure exigée était trop vague et disproportionnée. Pour ces raisons, l’ordonnance de désignation a été annulée. Dans son arrêt final, la Cour d’appel a estimé qu’il n’était pas possible de se fonder sur les constatations qui avaient été faites par l’expert dans le cadre de cette procédure de désignation annulée.

Notes de bas de pages:
  1. Gand, 7 janvier 2019, 2017/AR/1343.

Related news

07.01.2021 NL law
Do the math: ACM publishes strategy on monitoring use algorithms

Short Reads - The ACM worries that the use of algorithms may lead to the creation of cartels, or nudge consumers towards a purchasing decision that is not in their best interest. Therefore, on 10 December 2020, it published a new policy document (in Dutch) setting out what businesses can expect when the ACM checks their algorithms. On the same day, the ACM also launched a trial with online music library Muziekweb to improve the ACM’s knowledge about the categories of data that are likely to be relevant in such investigations. All signs indicate the ACM’s intention to become more active in this area.

Read more

05.11.2020 NL law
This article has FIVE stars! New Dutch consumer rules to curb fake reviews

Short Reads - Consumers often rely on online reviews to decide what bike to buy, where to eat or what article to read. But what if those reviews are fake? New Dutch rules were announced on 23 October 2020 seeking to ensure a higher level of consumer protection online. These rules mean more obligations for online traders, and potentially high fines if they get it wrong. For example, traders should implement procedures to ensure that published reviews originate from consumers who have genuinely used the product.

Read more

03.11.2020 BE law
Winkelketen Inno haalt na een decennium officieel zijn gelijk: sperperioderegeling (oude wet marktpraktijken) onwettig

Articles - Doorheen de jaren is er al veel inkt gevloeid over de wettigheid van de sperperioderegeling (verbod op prijsverminderingen tijdens de sperperiode) in het licht van Richtlijn 2005/29/EG1  (“Richtlijn oneerlijke marktpraktijken”)2 in de zaak Inno/Unizo. Het arrest van 3 februari 2020 van het Hof van Beroep te Gent lijkt hier een definitief einde aan te maken.3

Read more

03.12.2020 NL law
The next 5 years: European Commission launches New Consumer Agenda

Short Reads - Despite the ongoing COVID-19 pandemic, the European Commission is already looking ahead to set its consumer protection priorities for the next five years. Key points in the New Consumer Agenda include equipping consumers with better information on product sustainability, digital transformation, effective enforcement, safety concerning products ‘made in China’ and protecting particularly vulnerable consumers such as children, older people or those with disabilities. The New Consumer Agenda is a follow-up to the 2018 New Deal for Consumers.

Read more