Articles

La Wallonie interdit les sacs en plastique à usage unique.

Interdiction des sacs en plastique à usage unique en Wallonie.

La Wallonie interdit les sacs en plastique à usage unique.

03.01.2017 BE law

En Région wallonne, une interdiction générale d’utiliser des sacs en plastique à usage unique a été instaurée : dès le 1er décembre 2016 pour les sacs de caisse et à partir du 1er mars 2017 pour les autres sacs destinés à l'emballage de marchandises.

Par décret du 23 juin 2016, le Parlement wallon a introduit une interdiction générale d’utiliser des sacs en plastique à usage unique. En pratique, cette interdiction a pris effet le 1er décembre 2016 pour les sacs de caisse et, elle s’appliquera aux autres sacs destinés à l'emballage de marchandises à partir du 1er mars 2017 (notamment, les sacs fins destinés à emballer les fruits et légumes).

Cette interdiction s’applique à tous les points de vente au public, qu’ils soient couverts ou non. L’interdiction concerne également tous les modes de vente au public, elle vise donc le commerce ambulant, les marchés et les ventes hors des circuits traditionnels de distribution, comme les ventes à distance.

L’objectif de cette mesure est la prévention de la pollution par la production de déchets liés à ces sacs plastiques. Cette mesure résulte de l’application de la directive 2015/720, qui prévoit que les États membres rendent payants les sacs fins non biodégradables au plus tard au 31 décembre 2018, et/ou prennent des mesures pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs en plastique légers par habitant et par an d’ici à la fin 2019. La directive précise que les sacs en plastique très légers peuvent être exclus du champ d'application de ces mesures mais elle offre aux Etats membres la possibilité d’interdire ceux-ci (la Région wallonne va donc plus loin que ce le droit européen impose).

Selon les travaux parlementaires du décret du 23 juin 2016, la pollution occasionnée par les sacs plastiques est considérablement aggravée par la nature non biodégradable du matériau et sa légèreté favorisant la dispersion. Cette pollution fait peser une grande menace sur les écosystèmes notamment aquatiques. Ces déchets nuisent également à la propreté publique et alourdissent les dépenses publiques consenties pour assurer celle-ci.

La Région wallonne n’est pas la seule à se préoccuper de la question. En Région Bruxelles-Capitale et en Région flamande également, la mesure est envisagée.

En Région Bruxelles-Capitale, une interdiction générale est annoncée pour septembre 2017 pour les sacs de caisse, et septembre 2018 pour les autres sacs. En attendant, certaines initiatives à échelon local ont vu le jour, notamment : la S.A. Abattoir (qui gère les abattoirs et marchés d’Anderlecht), la commune d’Anderlecht et la commune de Saint-Gilles ont interdit la distribution de sacs plastiques à usage unique sur leurs marchés (notamment, depuis le 1er janvier 2017, sur le Marché du Midi).

En Flandre, la Ministre de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), a également manifesté sa volonté d’introduire la même mesure. Toutefois, la mise en œuvre de celle-ci n’a pas été fixée.

 

 

 

Tous droits réservés. Le contenu de cette publication a été rédigé de la manière la plus précise possible. Ceci étant, nous ne pouvons offrir aucune garantie quant à l’exactitude et l’exhaustivité de l’information qui y figure. Les sujets traités dans la présente publication ont été préparés et mis à la disposition de Stibbe à des fins d’information uniquement. Cette publication ne contient aucun avis juridique ou autre avis professionnel et les lecteurs ne peuvent entreprendre aucune action sur la base des informations figurant dans cette publication sans avoir consulté un conseiller au préalable. Stibbe n’est pas responsable de toute action ou décision prise par le lecteur après lecture de cette publication. La consultation de cette publication ne fait en aucun cas naître une relation avocat-client entre Stibbe et le lecteur. Cette publication ne peut être utilisée qu’à des fins personnelles uniquement. Toute autre utilisation est interdite.

Team

Related news

13.06.2018 NL law
B&W zijn niet bevoegd om een ontwerp verklaring van geen bedenkingen op te stellen in het kader van een projectomgevingsvergunning

Articles - De gemeenteraad is bevoegd tot het afgeven van een verklaring van geen bedenkingen (vvgb) in het kader van een omgevingsvergunning voor planologisch strijdig gebruik als bedoeld in artikel 2.12 lid 1 aanhef sub a en onder 3 Wabo (de projectomgevingsvergunning). Hoewel de bevoegdheid tot verlening van een dergelijke vergunning berust bij het college van burgemeester en wethouders, is het college niet bevoegd een ontwerpbesluit voor de vvgb voor te bereiden en ter inzage te leggen. Dit volgt uit een uitspraak van de Afdeling bestuursrechtspraak van de Raad van State van 9 mei 2018.

Read more

07.06.2018 NL law
FAQ: informatieverzoeken van toezichthouders

Short Reads - De Inspectie SZW gaat de komende jaren naar eigen zeggen intensiever toezicht houden op de naleving van wettelijke normen. In april 2018 kondigde de Inspectie SZW bijvoorbeeld een harde aanpak op het gebied van arbeidsongevallen aan. Ook in het politieke landschap wordt ingezet op beter toezicht en betere handhaving. In het Regeerakkoord uit 2017 wordt bijvoorbeeld 50 miljoen euro vrijgemaakt voor (toezicht en) handhaving door de Inspectie SZW.

Read more

05.06.2018 EU law
New EU rules to reduce marine pollution

Articles - Plastic pollution has become a key environmental concern. And it is not surprising why: according to a recent study, of the 8.3 billion metric tons of plastics that have been produced so far, 6.3 billion metric tons has become plastic waste. Of this plastic waste, 79% is accumulating either in landfill sites or in the oceans. Therefore, on 28 May 2018 the EU Commission issued a new draft Directive aimed at tackling marine litter by addressing single use plastic items and abandoned fishing gear.

Read more

11.06.2018 BE law
Grondwettelijk Hof blaast warm en koud over planschadevergoeding

Short Reads - In een arrest van 7 juni 2018 heeft het Grondwettelijk hof de planschadevergoeding (opnieuw) overeind gehouden. Weliswaar erkent het Hof dat de berekeningswijze van de vergoeding onder bepaalde omstandigheden afbreuk doet aan de rechten van eigenaars, toch komt het volgens het Hof de decreetgever toe om een afwijkende berekeningswijze te voorzien. 

Read more

Our website uses cookies: third party analytics cookies to best adapt our website to your needs & cookies to enable social media functionalities. For more information on the use of cookies, please check our Privacy and Cookie Policy. Please note that you can change your cookie opt-ins at any time via your browser settings.

Privacy – en cookieverklaring