Articles

Un règlement plus spécifique supplante les dispositions générales relatives aux pratiques déloyales

Stibbe - Unfair competition and consumer protection - Update sept 2018

Un règlement plus spécifique supplante les dispositions générales relatives aux pratiques déloyales

26.09.2018 EU law

En cas de contradiction entre la Directive sur les pratiques commerciales déloyales[1] (et, par extension, les dispositions de transposition dans le Livre VI CDE) et d’autres prescriptions de droit européen relatives aux aspects spécifiques de pratiques commerciales déloyales, ce sont ces dernières qui prévaudront (voyez l’article 3, alinéa 4 de la Directive sur les pratiques commerciales déloyales). Ceci peut donner lieu à des discussions intéressantes, comme en témoigne un arrêt rendu récemment par la Cour de justice[2].

 

L’affaire concernait l’étiquette relative à la classe énergétique dont doivent être pourvus les aspirateurs, et ce conformément au règlement délégué nr. 665/2013[3]. Dans le litige au principal porté devant un juge belge, Dyson avait argumenté que son concurrent BSH trompait le consommateur en n’utilisant que l’étiquette énergétique prescrite, sans indiquer que la classe énergétique avait été calculée sur la base de tests réalisés avec un réservoir vide. La juridiction de renvoi a estimé que même si ces tests sont les seuls permettant d’évaluer la consommation annuelle d’énergie des aspirateurs, ils ne permettent pas de comparer correctement les appareils lorsque ceux-ci fonctionnent selon des principes différents (à savoir, d’une part, des aspirateurs qui sont équipés d’un sac à poussière dont les pores s’obstruent au fur et à mesure de l’utilisation, ceci obligeant le moteur à développer une puissance supérieure et, d’autre part, des aspirateurs qui ne sont pas équipés d’un tel sac). Il a ensuite été demandé à la Cour de justice si le fait de ne pas fournir au consommateur des informations concernant les conditions d’essai constituait une omission trompeuse.

La Cour n’a pas explicitement établi que les tests actuels ne permettent pas une comparaison correcte. Elle a plutôt restreint son analyse à l’application des dispositions juridiques pertinentes. Étant donné que le règlement délégué nr. 665/2013 tend à protéger non seulement l’environnement mais également le consommateur, il est qualifié de prescription plus spécifique qui prime sur la Directive sur les pratiques commerciales déloyales (et, partant, sur les dispositions de transition contenues dans le Livre VI CDE). De plus, vu que l’uniformisation de l’étiquette énergétique vise justement à faciliter la lecture et la comparaison pour l’utilisateur final, le règlement nr. 665/2013 s’oppose à ce que d’autres informations soient ajoutées à cette étiquette. Ceci s’applique même si les informations supplémentaires devaient clarifier,  voire refléter encore mieux la consommation énergétique  pour le consommateur : l’article 7 de la Directive sur les pratiques commerciales déloyales (relatif aux omissions trompeuses) ne s’appliquera pas. Par ailleurs, la Cour a précisé que les conditions d’essai ne peuvent en aucun cas être considérées comme des informations essentielles pour le consommateur moyen. Dans le cas contraire, elles devraient être reprises dans le règlement délégué nr. 665/2013.

Notes de bas de page:
  1. Directive 2005/29/CE du 11 mai 2005 relative aux pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs dans le marché intérieur et modifiant la directive 84/450/CEE du Conseil et les directives 97/7/CE, 98/27/CE et 2002/65/CE du Parlement européen et du Conseil et le règlement (CE) no 2006/2004 du Parlement européen et du Conseil, JOUE L 149.
  2. Arrêt du 25 juillet 2018, C-632/16, Dyson v. BSH, EU:C:2018:599.
  3. Règlement délégué (UE) No 665/2013 de la Commission du 3 mai 2013 complétant la directive 2010/30/UE du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne l'étiquetage énergétique des aspirateurs, JO UE 2013 L 92, voyez notamment l’annexe II.

Team

Related news

03.10.2019 NL law
It's in the details: HSBC fine quashed for insufficient reasoning

Short Reads - The General Court annulled the EUR 33.6 million fine imposed on banking group HSBC for its participation in the euro interest rates derivatives cartel. Full annulment was granted based on the Commission's failure to provide sufficiently detailed reasoning for the first step of the fine calculation, establishing the value of sales. As the value of sales could not be established in a straightforward way, the Commission used a proxy. When doing so, the Commission needs to properly explain its reasoning to allow the companies fined to understand how it arrived at the proxy. 

Read more

03.10.2019 NL law
The postman will no longer ring twice: Minister unblocks postal merger

Short Reads - The Dutch Authority for Consumers and Markets (ACM) recently blocked postal operator PostNL's acquisition of its only national competitor, Sandd, because this would create "a monopolist on the postal delivery market". However, the Dutch Minister of Economic Affairs and Climate Policy has overruled the ACM's decision on grounds of public interest. Invoking industrial policy or public interest reasons for merger clearance seems to be catching on.

Read more

03.10.2019 NL law
The ACM has to pay: moral damages awarded to real estate traders

Short Reads - The Dutch Authority for Consumers and Markets (ACM) needs to cough up a total of EUR 120,000 in moral damages to three real estate traders. The Dutch Trade and Industry Appeal Tribunal (CBb) agreed with the real estate traders that the annulment of the ACM's cartel decisions against them was insufficient compensation for the harm they suffered as a result of the length of the procedure and the press coverage of their cases.

Read more

02.10.2019 NL law
Politie aansprakelijk voor schietpartij Alphen aan den Rijn

Short Reads - De politie is aansprakelijk voor de schietpartij in een winkelcentrum Alphen aan den Rijn in 2011. Dat oordeelt de Hoge Raad in zijn arrest van 20 september 2019 (ECLI:NL:HR:2019:1409). Bij deze schietpartij vonden zes mensen de dood en raakten zestien mensen gewond. De dader doodde ook zichzelf. Nabestaanden van dodelijke slachtoffers, slachtoffers die gewond raakten en winkeliers spreken de politie aan tot schadevergoeding. Zij voeren aan dat de politie de vergunning voor de wapens die de man gebruikte, niet had mogen verlenen.

Read more

03.10.2019 NL law
Margrethe Vestager to play matchmaker between enforcement and regulation

Short Reads - Current Competition Commissioner Margrethe Vestager may face even greater challenges in the next European Commission. President-elect Ursula von der Leyen has not only nominated Vestager for a second term as Commissioner for Competition, but has also asked her to coordinate the European Commission's digital agenda. As a result, Vestager may soon be tackling digital issues through competition enforcement whilst also proposing additional regulation to deal with these (and related) issues pre-emptively.

Read more

02.10.2019 NL law
Dutch national police service liable for unlawful granting of firearms permit

Short Reads - In a recent decision (ECLI:NL:HR:2019:1409), the Supreme Court has decided that the Dutch national police force is liable for damage suffered by victims of a shooting which took place in a shopping centre in 2011; an event that shocked the Netherlands. The Supreme Court held that the police had unlawfully granted a permit for the firearms used in the shooting.

Read more

Our website uses functional cookies for the functioning of the website and analytic cookies that enable us to generate aggregated visitor data. We also use other cookies, such as third party tracking cookies - please indicate whether you agree to the use of these other cookies:

Privacy – en cookieverklaring