Articles

Marché d’assurance : fixation de la durée du marché et choix des critères de sélection, quelle marge de manœuvre pour le pouvoir adjudicateur ?

Marché d’assurance : fixation de la durée du marché et choix des crit

Marché d’assurance : fixation de la durée du marché et choix des critères de sélection, quelle marge de manœuvre pour le pouvoir adjudicateur ?

01.02.2018 BE law

Il revient au pouvoir adjudicateur de motiver sa décision de fixer la durée du marché à une durée supérieure à 4 ans.

L’exigence d’être repris sur la liste des « entreprises d’assurance agréées » par la Banque nationale de Belgique constitue un critère de sélection relatif à la capacité économique et financière lié et proportionné à un marché relatif à la conclusion d’une assurance collective hospitalisation.

Les obligations de motivation formelle et matérielle imposent au pouvoir adjudicateur de motiver sa décision de fixer la durée d’un marché à une durée supérieure à 4 ans[1]. Ces motifs peuvent être repris dans une note adressée au conseil des ministres et ne doivent pas nécessairement se trouver dans le cahier spécial des charges. Le pouvoir adjudicateur dispose d’un pouvoir d’appréciation quant au contenu des motifs qui sous-tendent sa décision. Il doit l’exercer de manière raisonnable, sans commettre d’erreur manifeste d’appréciation et en tenant compte des circonstances propres au marché.

Dans l’arrêt commenté, le Conseil d’Etat a considéré que le pouvoir adjudicateur n’avait pas exercé son pouvoir d’appréciation de manière déraisonnable en prenant en compte la nécessité pour les nouveaux soumissionnaires de devoir développer un système complet de cartes à puce ce qui implique de consentir des investissements importants. De même, la circonstance que le marché deviendrait plus attractif pour les soumissionnaires s’il était conclu pour une durée plus longue ne constitue pas, selon le Conseil d’Etat, une motivation stéréotypée et tient compte de l’objet spécifique du marché.

S’agissant ensuite de la fixation d’un critère de capacité économique et d’un seuil relatif à ce critère, le Conseil d’Etat a jugé que l’exigence d’être repris sur la liste des « entreprises d’assurance agréées » par la Banque nationale de Belgique constituait bien un critère de sélection relatif à la capacité économique et financière. L’argument selon lequel ce critère ne serait pas lié et proportionné au marché du fait que l’agrément serait délivré de manière générale et non particulièrement en relation avec le marché est démenti par le Conseil d’Etat. En effet, l’agrément porte par essence sur l’accomplissement d’activités d’assurance et l’objet du marché porte précisément sur la conclusion d’une assurance collective hospitalisation. Quant à la question de savoir si le pouvoir adjudicateur devait en outre fixer expressément un seuil spécifique pour ce critère – seuil que la nouvelle réglementation relative aux marchés publics impose désormais de déterminer[2] –, le Conseil d’Etat a estimé qu’il n’était pas nécessaire de fixer un ou des seuils dans les documents de marché compte tenu du fait que de tels seuils minimaux sont déjà imposés aux entreprises d’assurance qui sollicitent leur agrément. En faisant siens les seuils minimaux exigés à cet égard, la pouvoir adjudicateur a agi dans le respect de la réglementation relative aux marchés publics.

Lien: C.E., n°238.988, 31/08/2017

Notes de bas de page:

[1] Conformément à l’ancien article 37, § 2, de la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services, la durée totale d’un marché ne peut en règle générale pas dépasser 4 ans à partir de la conclusion du marché.

[2] Article 65, alinéa 2, de l’arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs classiques.

Team

Related news

21.07.2020 NL law
Vestigingsbeleid datacenters gemeente Amsterdam 2020 – 2030 vrijgegeven voor inspraak

Short Reads - Van 1 juli tot 31 augustus 2020 legt de gemeente Amsterdam het Vestigingsbeleid Datacenters gemeente Amsterdam 2020 - 2030 ter inzage voor inspraak. Na de inspraakperiode wordt het vestigingsbeleid ter vaststelling voorgelegd aan de gemeenteraad. In dit blog bespreken wij de hoofdlijnen van het vestigingsbeleid: nieuwe datacenters zijn onder strenge voorwaarden en op beperkte schaal welkom in gemeente Amsterdam. Met dit beleid wordt vervolg gegeven aan het voorbereidingsbesluit datacenters, dat ook in dit bericht wordt besproken.

Read more

27.07.2020 NL law
Maatwerk bij ontvankelijkheidsbeslissingen

Short Reads - Kent u een termijn die de ontvankelijkheid van een bezwaar of beroep bepaalt en niet in de wet is te vinden? Je zou hopen dat zo’n termijn niet bestaat. Ontvankelijkheid bepaalt immers de toegang tot de rechter en die toegang moet niet belemmerd worden door onbekende of slecht kenbare fatale termijnen. Toch kent ons recht zo’n termijn en die termijn is bovendien zeer kort. Ik doel op de twee weken die een belanghebbende wordt gegund om alsnog bezwaar te maken, nadat hij op de hoogte is geraakt van het bestaan van een besluit waarvan de bezwaartermijn al is verstreken.

Read more

27.07.2020 NL law
De Whatsapp-conversatie tussen Grapperhaus en Halsema: ook openbaar via de Wob?

Short Reads - Deze heb je vastgelegd voor de Wob Zo luidde een van de berichten van de Whatsapp-correspondentie tussen burgemeester Halsema van Amsterdam en minister Grapperhaus van Justitie en Veiligheid over de demonstratie op de Dam, die plaatsvond op 1 juni 2020. Een angst van menig bestuurder werd waarheid: de gehele conversatie stond dezelfde dag nog afgedrukt op alle nieuwswebsites. Deze correspondentie werd openbaar gemaakt op grond van artikel 68 van de Grondwet, dat kort gezegd de informatieplicht van bewindslieden aan het parlement regelt.

Read more