Articles

Des contraintes d’espace dans des publicités dans le cadre des contrats conclus à distance

Des contraintes d’espace dans des publicités dans le cadre des contra

Des contraintes d’espace dans des publicités dans le cadre des contrats conclus à distance

30.07.2019 BE law

Walbusch Walter Busch a inséré dans des journaux et revues un prospectus publicitaire de six pages contenant un bon de commande sous la forme d’une carte postale détachable. Ce prospectus ne contenait pas de formulaire de rétraction[1]. La cessation de la publication du prospectus a été demandée et a été accueillie en première instance mais réformée en appel.

Saisi dans ces conditions, le Bundesgerichtshof (Cour fédérale de justice, Allemagne) a décidé de de poser à la Cour de justice plusieurs questions préjudicielles si ce prospectus ne contient pas les informations en bonne et due forme quant au droit de rétraction du consommateur prévu par la directive 2011/83 relative aux droits des consommateurs2, transposée en droit belge par les articles VI. 45 et suivants CDE.

L’article 6, paragraphe 1, sous h), de ladite directive (i.e. l’article VI. 45 CDE) mentionne les informations que le professionnel doit mettre à disposition du consommateur dans le cadre d’un contrat à distance dont le droit de rétraction et ces modalités. Toutefois, l’article 8, paragraphe 4 de même directive (l’article VI.46 CDE) prévoit une exception pour les techniques de communication à distance qui imposent des contraintes d’espace ou de temps pour la présentation des informations.

Dès lors, la juridiction de renvoi cherche à savoir, en substance, selon quels critères il convient d’apprécier si un contrat peut être considéré comme étant conclu selon une technique de communication à distance qui impose des contraintes d’espace ou de temps pour la présentation des informations au sens de l’article 8, paragraphe 4, de la directive 2011/83 et le cas échéant, l’étendue de l’obligation d’information quant au droit de rétraction du consommateur.

Selon la Cour, il faut tenir compte de l’ensemble des caractéristiques techniques de la communication commerciale du professionnel afin de déterminer si la technique de communication impose des contraintes d’espace ou de temps pour la présentation des informations. Ἀ cet égard, la Cour précise qu’il appartient à la juridiction nationale de « vérifier si, compte tenu de l’espace et du temps occupés par la communication et de la taille minimal du caractère typographique qui serait appropriée pour un consommateur moyen destinataire de cette communication, toutes les informations pourraient objectivement être présentées dans le cadre de ladite communication ». La Cour apporte aussi une précision importante : « En revanche, les choix effectués par le professionnel concerné quant à l’aménagement et à l’utilisation de l’espace et du temps dont il dispose en vertu de la technique de communication qu’il a décidé d’utiliser ne sont pas pertinents aux fins de cette appréciation. »

La Cour ajoute que l’article 6, paragraphe 1, sous h), et l’article 8, paragraphe 4 de la directive 2011/83 doivent être interprétés en ce sens que, dans le cas où le contrat est conclu selon une technique de communication à distance qui impose des contraintes d’espace ou de temps pour la présentation des informations et lorsque le droit de rétraction existe, le professionnel est tenu de porter à la connaissance du consommateur avant la conclusion du contrat, les conditions, le délai et les modalités d’exercice de ce droit et de lui fournir le modèle de formulaire de rétraction figurant à l’annexe I, partie B de ladite directive, « par une autre source, dans un langage clair et compréhensible ».

Notes de bas de pages:
  1. CJUE, 23 janvier 2019, Walbusch Walter Busch, Affaire C-430/17.
  2. Directive 2011/83/UE du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 relative aux droits des consommateurs, modifiant la directive 93/13/CEE du Conseil et la directive 1999/44/CE du Parlement européen et du Conseil et abrogeant la directive 85/577/CEE du Conseil et la directive 97/7/CE du Parlement européen et du Conseil.

Related news

20.05.2020 NL law
Stibbe in Amsterdam answers questions from consumers, small business foundations and NGOs about the coronavirus [updated]

Inside Stibbe - In a special Q&A (in Dutch), lawyers from our Amsterdam office share their legal expertise and strive to provide answers to questions put to us by consumers, self-employed persons, enterprises large and small, foundations and NGOs as a result of the corona crisis.

Read more

05.08.2020 NL law
ACM is verplicht om het besluit waarin zij afziet tot oplegging van een boete te publiceren

Short Reads - De Instellingswet Autoriteit Consument en Markt (Instellingswet ACM) verplicht de ACM om een besluit waarbij een ernstige overtreding (zoals overtreding van het kartelverbod) is geconstateerd, maar waarbij is afgezien van het opleggen van een boete toch openbaar te maken. Een dergelijk besluit beschouwt het CBb als een beschikking tot het opleggen van een bestuurlijke sanctie in de zin van artikel 12v van de Instellingswet ACM. Dat oordeelt het CBb in haar uitspraak van 18 februari 2020 (ECLI:NL:CBB:2020:92).

Read more

12.05.2020 NL law
Kroniek van het mededingingsrecht

Articles - Wat de gevolgen van de coronacrisis zullen zijn voor de samenleving, de economie en – laat staan – het mededingingsbeleid laat zich op het moment van de totstandkoming van deze kroniek niet voorspellen. Wel stond al vast dat het mededingingsrecht zal worden herijkt op basis van de fundamentele uitdagingen die voortvloeien uit zich ontwikkelende ideeën over het belang van industriepolitiek, klimaatverandering en de positie van tech-ondernemingen en de platforms die zij exploiteren.

Read more

09.07.2020 NL law
ACM geeft bedrijven meer ruimte om samen te werken voor klimaat- en milieudoelen

Short Reads - De Autoriteit Consument & Markt (ACM) wil dat Nederlandse bedrijven meer ruimte krijgen om samen te werken op het gebied van duurzaamheid. Vooral voor het bereiken van klimaatdoelen, zoals de vermindering van CO2-uitstoot, krijgen bedrijven meer mogelijkheden om onderling afspraken te maken zonder de concurrentieregels te overtreden. Dat staat in de (concept) leidraad ‘duurzaamheidsafspraken’ van de ACM.

Read more

18.03.2020 EU law
Stibbe: COVID-19

Short Reads - In view of the developments concerning the coronavirus, we hereby inform you of our business operations and the measures we take to ensure the continuity of our services to you.

Read more