Neodyum Miknatis
maderba.com
implant
olabahis
Casino Siteleri
canli poker siteleri meritslot
escort antalya
istanbul escort
sirinevler escort
antalya eskort bayan
brazzers
Articles

Une publicité licite peut devenir illicite sous le nez d’un concurrent

Stibbe - Unfair competition and consumer protection - Update sept 2018

Une publicité licite peut devenir illicite sous le nez d’un concurrent

26.09.2018 BE law

Le 7 mai 2018, la Cour d’appel de Gand[1] a de nouveau précisé un certain nombre de circonstances pouvant amener à considérer l’exercice de la liberté du commerce et de la concurrence comme une pratique commerciale illicite. La liberté de concurrence implique en principe la liberté de faire de la publicité et de débaucher une clientèle. Ces pratiques commerciales sont seulement susceptibles de devenir illicites à partir du moment où elles s’accompagnent de circonstances spécifiques et aggravantes.

 

 

L’affaire portée devant la Cour d’appel de Gand concernait des courtiers en assurances concurrents. Bien que les parties défenderesses aient leur siège d’exploitation ailleurs, elles stationnaient constamment leurs deux camionnettes et une remorque publicitaires au siège social de l’une d’entre elles, situé tout près du siège social de la partie demanderesse. La légalité du message publicitaire même n’a pas été contestée. Ceci étant, les véhicules étaient clairement visibles à la sortie et dans la salle d’attente du commerce de la partie demanderesse.   

La Cour a estimé que la publicité menée ainsi et la (tentative de) débauchage de clientèle était, en l’espèce, illégale en raison des circonstances accompagnantes. Pour arriver à ce constat, la Cour a pris plusieurs éléments en considération : (i) les parties défenderesses n’ont pas démontré qu’elles avaient besoin des camionnettes et de la remorque à l’adresse de leur siège social (ces véhicules ont d’ailleurs à peine bougé) ; (ii) les parties défenderesses n’ont pas non plus démontré que l’exploitation du commerce  s’effectuait bel et bien à l’adresse du siège social, et, enfin, (iii) la publicité a manqué son objectif dans la mesure où elle était uniquement visible depuis le espaces du commerce de la partie demanderesse et non – ou à peine – depuis la voie publique. Compte tenu de ces circonstances accompagnantes, les parties défenderesses se sont rendues coupables de pratiques commerciales déloyales, violant ainsi l’article VI.104 du Code de droit économique.

Notes de bas de page:
  1. Gand 7 mai 2018, 2017/AR/1413, non publ.

Team

Related news

07.01.2021 NL law
Do the math: ACM publishes strategy on monitoring use algorithms

Short Reads - The ACM worries that the use of algorithms may lead to the creation of cartels, or nudge consumers towards a purchasing decision that is not in their best interest. Therefore, on 10 December 2020, it published a new policy document (in Dutch) setting out what businesses can expect when the ACM checks their algorithms. On the same day, the ACM also launched a trial with online music library Muziekweb to improve the ACM’s knowledge about the categories of data that are likely to be relevant in such investigations. All signs indicate the ACM’s intention to become more active in this area.

Read more

05.11.2020 NL law
This article has FIVE stars! New Dutch consumer rules to curb fake reviews

Short Reads - Consumers often rely on online reviews to decide what bike to buy, where to eat or what article to read. But what if those reviews are fake? New Dutch rules were announced on 23 October 2020 seeking to ensure a higher level of consumer protection online. These rules mean more obligations for online traders, and potentially high fines if they get it wrong. For example, traders should implement procedures to ensure that published reviews originate from consumers who have genuinely used the product.

Read more

03.11.2020 BE law
Winkelketen Inno haalt na een decennium officieel zijn gelijk: sperperioderegeling (oude wet marktpraktijken) onwettig

Articles - Doorheen de jaren is er al veel inkt gevloeid over de wettigheid van de sperperioderegeling (verbod op prijsverminderingen tijdens de sperperiode) in het licht van Richtlijn 2005/29/EG1  (“Richtlijn oneerlijke marktpraktijken”)2 in de zaak Inno/Unizo. Het arrest van 3 februari 2020 van het Hof van Beroep te Gent lijkt hier een definitief einde aan te maken.3

Read more

03.12.2020 NL law
The next 5 years: European Commission launches New Consumer Agenda

Short Reads - Despite the ongoing COVID-19 pandemic, the European Commission is already looking ahead to set its consumer protection priorities for the next five years. Key points in the New Consumer Agenda include equipping consumers with better information on product sustainability, digital transformation, effective enforcement, safety concerning products ‘made in China’ and protecting particularly vulnerable consumers such as children, older people or those with disabilities. The New Consumer Agenda is a follow-up to the 2018 New Deal for Consumers.

Read more